Le culte du Moi sur les réseaux sociaux

L’impact d’internet et surtout des réseaux sociaux est tel qu’il est devenu nécessaire de savoir gérer son image numérique.

Venu comme toujours des États-Unis, le « Personal Branding« , en plein essor actuellement, est l’art de gérer son image et sa personne sur internet. Une grande compagnie d’assurance propose même une couverture spécifique, pour vous protéger , ainsi que vos proches, si votre réputation est salie sur le net. Et l’on ne compte plus les entreprises et les coachs qui vos proposent d’effacer les informations compromettantes, ou au contraire vous mettre en valeur.

Des petits malins ont détourné ce concept et créé le « personal branlig« . C’est l’art de se mettre en avant sur Twitter, Facebook ou autre, jusqu’à l’arrogance (et au ridicule).

Tous  ceux qui notent leurs moindres gestes dans leur Timeline doivent désormais se méfier. Leurs Tweets les plus prétentieux peuvent se retrouver immortalisés sur  http://personalbranling.tumblr.com.

Name Dropping, prétentions sans borne, vulgarité et bêtise crasse… tout y passe ! De quoi réfléchir un moment avant de publier son prochain tweet.

Voici quelques exemples qui vous permettront de juger par vous même.

Pour rester dans le bon goût, Shitter est un site qui traduit concrètement la nature de certains tweets. Il s’agit d’imprimer des rouleaux de papier hygiénique son propre flux de tweets (ou celui de n’importe qui !).
En allant sur le site getshitter.com, ou en s’y connectant via son compte Twitter, on peut faire fabriquer quatre rouleaux moyennant la somme de 35 dollars.

Plaisir d’offrir, joie de recevoir….

AFGK