MENU1

echappee-belle-a-charleroi

Charleroi, une ville culturelle et innovante pour la carolo Girleek

L’article de Libération “Echappée laide à Charleroi” du 27 avril 2012 a récemment fait le buzz sur la toile et les réseaux sociaux, en exhumant des fonds de tiroirs les vieilles “casseroles” que ressassent les adeptes du misérabilisme ambiant. Et pourtant…

Pour les carolos Girleek, celles qui aiment l’art et la culture, Charleroi est “the place to be” car notre ville foisonne d’artistes, de spectacles et de bonnes initiatives accessibles aussi grâce aux nouvelles technologies!

Nous ne l’écrirons jamais assez, Charleroi ne se réduit pas à « une vaste friche industrielle », le « métro fantôme » a fait peau neuve, au placard les clichés négatifs car Charleroi 2012 est une ville à vie culturelle intense qui regorge de merveilles pour celles et ceux qui sont disposés à les voir.

« L’espace culturel de Charleroi ne cesse de croître et de se diversifier» explique Elena Bourenina coordinatrice de Kulturopoint, un magazine bimestriel distribué gratuitement dans les lieux publics et également accessible sur internet : kulturopointmagcharleroi.wordpress.com. « Malheureusement la vie culturelle est encore trop souvent occultée par la sinistrose, alors que nous avons la chance de vivre dans une ville qui propose une large palette d’activités culturelles et innovantes ».

Culturelle et innovante ? Oui ! Dirty Monitor en est un exemple. Ce collectif de passionnés de culture et de  vidéos crée entre autre depuis 10 ans des projections spectaculaires d’ images sur les murs des bâtiments. Véritable performance technologique et artistique, le mapping donne vie au bâtiment. « Au début nous faisions des mix de sons et de vidéos dans les clubs et à cette époque nous n’avions pas les mêmes moyens technologiques. » explique Mauro Cataldo, co-fondateur de Dirty Monitor et rajoute qu’« au fil du temps notre équipe c’est agrandie, nous aurions pu déménager à Bruxelles mais nous sommes restés à Charleroi car nous sommes très attachés à notre ville». Connu à l’étranger Dirty Monitor contribue à donner une image positive et innovante de Charleroi.

Autre exemple, le B.P.S.22 qui est un espace de création contemporain, (bps22.hainaut.be) inaugurera le 26 mai prochain sa participation au projet «Inside Out» de JR, talentueux photographe français. A cette occasion, B.P.S.22 présentera une déclinaison spéciale de « Smile » pour Charleroi  en affichant en format géant sur les murs de la ville, les portraits de près de 700 carolos. Le site internet de B.P.S.22 explique que « ce projet a été conçu pour contrecarrer le climat morose lié à la crise actuelle et pour combattre l’image négative qui colle en permanence à la ville. ».

Charleroi est reconnu pour sa culture et nous pouvons en être fier. Un petit tour sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter nous prouve également à quel point notre ville est active et utilise les nouvelles technologies pour communiquer.

JGK

, , , , , , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire